Francisco Pizarro François Pizarre conquistador spanish empire Inca print 1584

CHF 106.14 Sofort-Kaufen oder Preisvorschlag Unsold, CHF 7.50 Versand, 14-Day Rücknahmen, Kostenloser PayPal-Käuferschutz in unbegrenzter Höhe.

Verkäufer: octopus.art (431) 100%, Artikelstandort: Toulouse, Versand nach: Worldwide, Artikelnummer: 153279188322 Francisco Pizarro François Pizarre conquistador spanish empire Inca print 1584 The description of this item has been automatically translated. If you have any questions, please feel free to contact us. Dimensions / Size : environ 19,5 cm par 14 cm . Gravure originale d'époque XVIe de 1584 .A signaler des usures, des bords découpés et du texte au dos .Extrait de l'ouvrage :"Les Vrais Pourtraits Et Vies Des Hommes Illustres Grecz, Latins Et Payens " 1584 par André Thévet (1516-1590)Envoi rapide et soigné . ________________________________ oct4024Francisco Pizarro González, marqués de los Atabillos (également appelé François Pizarre en français), né à Trujillo en Espagne le 16 mars 1475[réf. nécessaire]2 et assassiné à Lima le 26 juin 1541, fut un conquistador espagnol. Il conquit l'Empire inca et fut aussi gouverneur de l'actuel Pérou (Nueva Castilla).Il est connu pour avoir emprisonné et condamné à mort en 1533 l'empereur inca Atahualpa après la bataille de Cajamarca.Fils naturel, analphabète, du navigateur Gonzalo Pizarro Rodríguez de Aguilar (es) (membre de la petite noblesse) et cousin de Hernan Cortés au deuxième degré, il s'engage avec son père dans l'armée, fait la campagne d'Italie, puis en compagnie de Nicolás de Ovando, gagne l'Amérique en 1502. Nommé lieutenant d'Alonso de Ojeda à San Sebastián de Urabá en 1510, il accompagne Vasco Núñez de Balboa dans l'expédition qui atteint l'océan Pacifique en 1513.Première expéditionMaison et musée de Francisco Pizarro, à Trujillo.Statue de Pizarro, dans sa ville natale.Intéressé par les nouvelles de l'expédition vers le sud de Pascual de Andagoya en 1522, il organise en 1524 une première expédition à partir de Panama avec pour associés Diego de Almagro, Hernando de Luque et Pedro Arias Dávila. Fin 1524, l'expédition quitte Panama avec un navire, deux canots et quatre-vingts hommes. Les bateaux étant inappropriés, le voyage tourne vite au désastre et s'arrête à Chicama (es), après la bataille de Punta Quemada.Deuxième expéditionEn 1526, une deuxième expédition, montée sans Dávila, tourne également au désastre dès juin 1527. Alors qu'Almagro retourne à Panama pour chercher des renforts, Pizarro et douze hommes restent sur l'île d'El Gallo. Bartolomé Ruiz (es) les rejoint en 1528 avec soixante-dix hommes, autant de chevaux et trois arquebuses. L'exploration repart vers le sud, où elle découvre le Pérou, avant de rentrer à Panama, fin 1528.Malgré le succès final de leur expédition, le gouverneur Pedro de los Ríos (es) refuse son soutien à toute tentative de conquête. Pizarro regagne alors l'Espagne pour demander le soutien de l'empereur Charles Quint. Reçu en juin 1529, l'entrevue débouche sur les Capitulations de Tolède (es), événement par lequel Pizarro se voit acstringsr d'importants privilèges au détriment de Diego de Almagro, pour qui il s'agit d'une amère déconvenue.Troisième expéditionArticle détaillé : Conquête de l'empire inca.Carte de la conquête du Pérou en 1531.Pizarro retourne à Panama en 1530 avec une véritable armée. Il est accompagné de ses frères Hernando, Gonzalo, Juan et de son demi-frère Francisco Martin de Alcántara.Fin janvier 1531, l'expédition part pour le Pérou. Elle compte cent quatre-vingts hommes, trente-sept chevaux et trois caravelles. Arrivé à Tumbes, Pizarro est informé qu'une guerre civile divise l'empire inca : depuis la mort de Huayna Capac en 1529, ses deux fils Huáscar et Atahualpa s'affrontent à mort pour prendre le pouvoir.À Cajamarca, il envoie des émissaires auprès d'Atahualpa pour lui proposer une entrevue. Le 16 novembre 1532, en digne émule d'Hernán Cortés alors que l'entrevue aurait dû se faire sans armes, Pizarro prend le chef inca par surprise et au prix d'un grand massacre, le fait prisonnier (bataille de Cajamarca)3.L'Inca livre à Pizarro six tonnes d'or, mais contrairement à la promesse qui lui a été faite, il ne retrouve pas la liberté. Pour éviter un soulèvement, Pizarro le fait exécuter après un procès expéditif et proclame nouvel Inca Topa Hualpa, frère cadet d'Huáscar et d'Atahualpa, mais celui-ci meurt du choléra en 1533. Son frère Manco Inca lui succède et Pizarro fait son entrée dans Cuzco en 1534. Il met à sac cette cité inca, où s'élève encore aujourd'hui l'église de Santo Domingo, construite sur les fondations de granite qui étaient autrefois celles du Temple du Soleil. Profitant de l'occasion, l'adelantado de Guatemala, Pedro de Alvarado, envahit lui aussi le Pérou pour conquérir Quito. Pizarro envoie alors Sebastián de Belalcázar s'emparer de Quito et Almagro réussit à convaincre Alvarado de renoncer à son projet.En 1534, Pizarro fonde la première ville espagnole de San Miguel de Piura, puis le 18 janvier 1535 Ciudad de los Reyes, qui deviendra Lima. Son frère Hernando rentre en Espagne pour rendre compte de la conquête du Pérou et remettre à l'empereur le fabuleux trésor amassé. En échange il obtient pour son frère le titre de marquis ainsi que le droit d'étendre le territoire de 200 à 270 lieues. Cette fois Diego de Almagro n'est pas oublié et obtient le titre de gouverneur de la Nouvelle Tolède, territoire à conquérir sur 200 lieues, au sud du PérouLes guerres entre conquistadorsEntre Pizarro et Almagro rien ne va plus, la propriété de l'opulente ville de Cuzco est un sujet de disstrings et le motif des premières escarmouches entre pizarristes et almagristes, jusqu'à ce que Pizarro persuade Almagro d'entreprendre une expédition pour la conquête du Chili (1535-1536).En 1536, les abus des frères de Pizarro allument une révolte à travers tout le pays. Sous la conduite de Manco Inca, Lima et Cuzco sont assiégées. C'est le moment où Almagro, déçu de son expédition, décide de rentrer en triomphe à Cuzco où il fait prisonnier Hernando.À Lima, Pizarro repousse l'assaut des Indiens. Réclamant la souveraineté sur Cuzco, il obtient la libération de son frère. En avril 1538, ce dernier bat Almagro dans la bataille de las Salinas, le capture et le fait exécuter. Maître de Cuzco, Pizarro fait de son domaine le centre de l'expansion coloniale espagnole. Il procède à la distribution des terres et des mines et fonde de nouvelles villes.Cependant, Manco Inca continue de résister face aux Espagnols. Les almagristes, groupés autour de Diego el Mozo Almagro (fils de Diego de Almagro), attisent le mécontentement contre Pizarro. Cristóbal Vaca de Castro est envoyé par la Couronne pour mettre fin à la dispute. Mais les almagristes précipitent la conspiration contre Pizarro et, le 26 juin 1541, donnent l'assaut au palais, où ils mettent à mort Pizarro et proclament Almagro le Jeune gouverneur. Celui-ci est lui-même arrêté et décapité par Vaca de Castro, qui prend la succession de Francisco Pizarro.Victimes des conquistadorsArticles détaillés : Génocide amérindien et Colonisation espagnole des Amériques.Question book-4.svg Cette section ne cite pas suffisamment ses sources (juin 2015). La conquête de l'Empire inca - le plus vaste empire des Amériques, au moment de l'arrivée des Espagnols, un des plus structurés administrativement et militairement - constitue une étape importante de la colonisation de l'Amérique et de ce que Tzvetan Todorov appelle le "génocide" amérindien : selon les estimations des démographes, en 1500, la population des Amériques s'élève à 80 millions ; "au milieu du seizième siècle, de ces 80 millions il en reste 10. Aucun des grands massacres du vingtième siècle, écrit T. Todorov, ne peut être comparé à cette hécatombe" (T. Todorov, La Conquête de l'Amérique : La Question de l'autre, Seuil, 1982, p. 170). Pourtant, la chute démographique observée est expliquée scientifiquement par la variole véhiculée contre laquelle les autochtones ne sont pas immunisés et dont les conséquences déjà catastrophique dans l'ancien monde produisirent une hécatombe chez les populations amérindiennes 4Cette section est vide, insuffisamment détaillée ou incomplète. Votre aide est la bienvenue ! Comment faire ?Découvertes archéologiquesInaugurée en 1935 et installée face au palais du Gouvernement du Pérou de 1952 à 2003, la statue du fondateur de la ville trône désormais dans le parc des murailles de Lima.Aux environs de Lima, des travaux de construction d'une autoroute ont mis au jour les restes d'environ 70 hommes, femmes et enfants portant des signes d'une mort extrêmement violente. 500 ans après leur décès, le sol sableux de leur dernière demeure a préservé leurs ossements, conservant des preuves médico-légales, comme l'a constaté Guillermo Cock, archéologue péruvien qui a exhumé d'autres cimetières incas. Les blessures au mousquet donnent un indice sur l'identité des assassins. Certaines victimes ont été tuées à coups de hache, écartelées ou empalées. « De nombreux autochtones ont été victimes des armes européennes pendant la colonisation » explique-t-il. « Mais c'est peut-être la première fois qu'on en a la preuve [par l'archéologie] ». Guillermo Cock estime que la mort remonte à l'été 1536, pendant le soulèvement des Incas contre les Espagnols5.Les frères Pizarro Gonzalo Pizarro né en 1502 à Trujillo province espagnole de Cáceres, vengea la mort de son frère Francisco en assassinant le vice-roi de Lima en 1546. Proclamé dictateur du Pérou, il fut renversé et exécuté par l'envoyé spécial de l'empereur Charles Quint qui le tua près de Cuzco en 1548. Juan Pizarro né en 1505 à Trujillo province espagnole de Cáceres, fut gouverneur de Cuzco en 1535 et mourut lors du siège de la ville. Hernando Pizarro né en 1508 à Trujillo province espagnole de Cáceres, succéda comme gouverneur de Cuzco à son frère Juan en 1535 et vainquit Almagro qui assiègeait la ville en 1537, et le fit exécuter en 1538. Rappelé en Espagne en 1539, il y fut emprisonné jusqu'en 1560. Il mourut à Trujillo en 1578. Il épousa sa nièce, Francisca Pizarro Yupanqui, fille de Francisco Pizarro et de sa maîtresse Inca, Inés Yupanqui, et postérité.Culture populaireJean-François Marmontel, Les Incas, 1777. Ce roman d'un auteur qui a participé à l'entreprise de l'Encyclopédie est extrêmement critique à l'égard des conquistadors en général, et de Pizarre en particulier6.Le personnage de Pizarro apparaît en tant qu'a___________________André Thevet est un explorateur et écrivain-géographe français, né en 1516 N 1 à Angoulême et mort le 23 novembre 1590 à Paris. Linné lui a dédié le genre Thevetia de la famille des ApocynaceaeN 2.Cadet d'une famille de chirurgiens-barbiers, à l’âge de dix ans, il est placé contre son gré au couvent des Franciscains (ou Cordeliers) d'Angoulême. Peu porté sur la religion, il préfère dévorer les livres et voyager.Protégé par François Ier, ainsi que par les La Rochefoucauld et les Guise, il commença par voyager en Italie, chargé de diverses missions par ses protecteurs. À Plaisance, il se lie avec le cardinal Jean de Lorraine.Le voyage au Levant, 1549-1552En 1549, grâce à l'argent du Cardinal Jean de Lorraine, il embarque pour le Levant. Il visite la Crête et les îles de la Mer Égée1. Il séjourne près de deux ans à Constantinople. On pense qu'il aurait alors été espion pour la France. En 1552, il quitte Constantinople et part pour l'Égypte et le mont Sinaï puis la Palestine et la Syrie.De retour en France, il fait paraître le récit de ce voyage, en 1554, sous le titre de Cosmographie du Levant. Dans cet ouvrage, en fait rédigé par un nègre, qui pourrait être François de Belleforest, il énumère les curiosités archéologiques, botaniques et zoologiques rencontrées au cours de son long périple2. Mais ce recensement doit plus à la compilation des auteurs anciens qu’à ses propres observations3. L'ouvrage reçut un bon accueil du public, en raison des 25 gravures sur bois « des bestes, Pyramides, Ypodromes, Colosses, Colomnes & Obélisques, les plus près de la vérité qu'a esté à moy possible4 ».Le voyage au Brésil, 1555-1556Carte de l'Amérique du Sud par André Thevet (1575)Toucan (Singularités)Noix de cajou (Singularités)Il repart presqe aussitôt comme aumônier de l'expédition du vice-amiral Villegagnon pour établir une colonie française au Brésil destinée à protéger les marins normands qui venaient sur le littoral se procurer le bois rouge, pernambouc (pau brasil en portugais), dont est tiré une teinture rouge. André Thevet séjourne de la mi-novembre 1555 à la fin janvier 1556, sur un îlot à l'entrée de la baie de Rio de Janeiro, là où se trouve la forteresse des Français, le Fort Coligny. Il est le premier à mentionner l’existence de l'Ilha de Paquetá5. Malade, il devra cependant rentrer en France après seulement 10 semaines passées sur place.À son retour il publie, dès la fin 1557, sous forme d'un nouveau livre Les Singularitez de la France antarctique, le compte rendu des observations qu'il a pu faire des pays et peuples vus durant son voyage au Nouveau Monde. L’ouvrage le rendra célèbre et sera traduit en italien et en anglais (resp. 1561,1568) Il suscitera aussi imitations et polémiques. Conformément à l'esprit du temps, il s'attarde sur les bizarreries, les singularités susceptibles de surprendre ses contemporains. De plus, en raison de sa maladie, il ne put contrôler toutes les informations que lui rapportaient les « truchements », anciens matelots vivant parmi les indiens, qui servaient d’interprètes. Arrivé en France, il utilisera aussi les informations ethnographiques rassemblées par le secrétaire de Villegagnon6 et mettra à contribution un scribe helléniste, Mathurin Héret, chargé de truffer le texte de références aux auteurs grecs et latinsN 3. Les nombreuses référence

76659933.com Insights 76659933.com Exklusiv
  •  Popularität - 2 blicke, 0.1 views per day, 16 days on eBay. Normale von blicke. 0 verkauft, 1 verfügbar.
  •  Preis -
  •  Verkäufer - 431+ artikel verkauft. 0% negativ bewertungen. Großer Verkäufer mit sehr gutem positivem Rückgespräch und über 50 Bewertungen.
Ähnliche Artikel Items
SitemapmkvCinemas | Linas Phillips | 2x07 Aber Bergen